Copyright (c) 2019 Valentin JUNGBLUTH
All Rights Reserved This product is protected by copyright and distributed under licenses restricting copying, distribution, and decompilation.

Mon autoguidage

Lunette Altair 60/240 et ZWO ASI 290 mono (actuel) :

J'ai entièrement revu mon système d'autoguidage en avril 2019. En effet, j'obtenais des résultats correct avec mon setup précédent, mais j'avais souvent des difficultés à trouver une étoile de guidage, la mise au point n'était pas géniale, la caméra était en couleur et pas des plus sensibles etc...

J'ai donc opté pour une lunette plus petite, avec une ouverture plus importante (passant de F5 à F4), une caméra en N&B beaucoup plus sensible. Le couplage des deux offre un guidage réellement de qualité ! Il m'est bien plus facile d'avoir des étoiles dans mon champ (je n'ai plus besoin de parcourir le ciel autour de mon objet pour en trouver une), elles ont un meilleur rapport signal/bruit et j'atteins désormais les +/- 0.5'' en autoguidage ce qui est très satisfaisant !

Ce système d'autoguidage devrait me servir pendant très longtemps sans avoir à y retoucher :)

Lunette Kepler 80/400 et QHY5LII Couleur (ancien) :

Ce système m'a permis de réellement apprendre les rudiments de l'autoguidage. Grâce à cela, j'ai pu enchaîner les poses de 5 minutes sans trop de soucis.

C'est un ensemble correct, peu cher (important en astrophotographie) qui me donnait des résultats satisfaisants. Néanmoins, dans un soucis d'efficience, j'ai souhaité passé au montage ci-dessus qui me permet d'atteindre un autoguidage bien plus stable et performant que ce setup.