Copyright (c) 2019 Valentin JUNGBLUTH
All Rights Reserved This product is protected by copyright and distributed under licenses restricting copying, distribution, and decompilation.

Mes montures

 

Skywatcher AZ-EQ-6 GT (actuelle) :

La monture est l'élément le plus important lorsque l'on souhaite s'attaquer sérieusement à la photographie astronomique, et encore plus lorsqu'on se spécialise dans le domaine du Ciel Profond.

J'ai donc souhaité opter définitivement pour une monture répondant à tous les critères de cette pratique : stabilité, robustesse, précision, ... Et cette monture, reconnue pour son rapport qualité/prix impressionnant (oui on est quand même à 2000€ la monture lorsque je l'ai acheté), ne ment pas sur ses capacités ! C'est tout juste bluffant à utiliser ! Un gage de sérieux et de qualité. Quel plaisir à utiliser cette monture ! Avec une erreur périodique de +/- 7'', c'est tout juste génial. Celle-ci elle va me durer très très longtemps ! La seule raison qui pourrait me pousser à changer serait un tube bien plus gros que celui que j'ai actuellement, mais ça veut dire que j'aurais investi dans un poste fixe.

Au passage, je tiens à remercier Pierro Astro ! J'ai commandé ma monture chez eux et ils sont les meilleurs là-dedans. Non seulement ils ont un SAV impeccable, mais avant de vous expédier la monture, il l'ouvre, fait des tests, change les pièces défectueuses et fourni un bulletin de test. Du grand BRAVO !

 

 

 

 

 


Orion Atlas EQ-G (ancienne) :

J'ai décidé de me séparer de ma CG5-GT afin de partir sur une monture réellement faite pour l'astrophotographie. La CG5-GT était bien trop légère à mon goût, j'ai donc opté pour une Orion Atlas EQ-G.

Cette monture est similaire en tout point à la très connue EQ6 de SkyWatcher. C'est donc un choix judicieux qui me permet de porter mon Newton 6" ou ma 80ED avec le système d'autoguidage sans aucun problème.

La monture Orion est beaucoup plus stable, moins bruyante que la CG5-GT, et possède tout comme la monture précédente du port ST-4 pour l'autoguidage directement depuis la caméra de guidage.

Un véritable bijou qui me permet enfin d'aborder l'astrophotographie du Ciel Profond sereinement ! 

Elle m'aura donné des résultats convaincants, mais surtout m'aura ouvert les yeux sur l'utilité d'une monture irréprochable. Je l'ai donc revendu après environ une année d'utilisation pour quelque chose d'encore meilleur.

Célestron CG5-GT (ancienne) :

J'ai débuté l'astronomie avec une EQ1, mais très rapidement je suis passé à la Celestron CG5-GT qui m'a permis d'apprendre à manipuler correctement une monture équatoriale motorisée et "Goto-isée".

C'est une monture correcte pour débuter, mais qui arrive très vite à ses limites : 

    - Stabilité, manque de robustesse

    - Capacité maximale de chargement

    - Imprécision de suivi

    - Bruit de perceuse dès lors qu'on utilise les moteurs

Elle m'aura tout de même permis de bien apprendre toute la technique nécessaire autour d'une monture : ses mouvements, sa mise en station, utilisation du Goto ...